Chirurgie orale

Pose d’implants dentaires unique ou multiples


Tous les praticiens du centre sont habilités à la pose d’implants dentaires, en correspondance avec un chirurgien-dentiste qui se charge de réaliser la prothèse dentaire. Il s’agit d’une « racine dentaire en titane » qui va être intégrée par l’os environnant et sur laquelle viens se coller ou se visser une prothèse dentaire. Utilisés avec succès depuis une trentaine d’années, les implants dentaires sont actuellement le moyen le plus esthétique, le plus confortable et le plus mécaniquement acceptable pour remplacer une ou des perte(s) dentaire(s). On ne les distingue esthétiquement pas d’une dent native, ils sont fixes et sont donc socialement plus acceptables que les appareils amovibles, ils ne nécessitent pas le concours de dents adjacentes (comme pour un bridge) pour la restitution d’une dent.

Enfin, la sensation de mastication rappelle celle des dents natives car il existe un appui osseux.

Ces implants en titane sont le plus souvent posés sous une courte anesthésie locale dans des conditions d’asepsie rigoureuse, permettant au patient de quitter le cabinet dès la fin de l’intervention. Néanmoins en cas de pose d’implants multiples ou si un autre geste chirurgical est adjoint, le chirurgien peut vous proposer une intervention sous anesthésie générale en clinique.

Le protocole implantaire classique comporte trois temps : la pose de l’implant, puis quelques mois plus tard (après ostéo-intégration : prise de l’implant dans l’os et de l’os dans les porosités de l’implant) pose sur l’implant d’une vis de cicatrisation (permettant la création d’une collerette de gencive à même de recevoir la prothèse). Le troisième temps est réalisé par votre Chirurgien-dentiste avec prise d’empreintes, confection, pose et adaptation de la prothèse (couronne artificielle) sur le/ les implants.

D’autres protocoles implantaires peuvent éventuellement vous être proposés selon l’état local, vos antécédents médicaux et votre souhait :

  • Extraction d’une dent et pose dans le même temps opératoire d’un implant pour reconstruction immédiate
  • Protocole court en « deux temps » : où la vis de cicatrisation est posée en même temps que l’implant
  • Restitution de toute ou partie d’une arcade dentaire par pose de plusieurs implants puis d’un bridge ou d’un appareil dentaire implanto-porté.

Dans tous les cas, il est nécessaire de compter 3 à 6 mois avant la pose de la prothèse définitive. En attendant, une prothèse ou un appareil provisoire à visée esthétique peuvent être confectionnés par votre chirurgien-dentiste.

La pose d’implants dentaires obéit néanmoins à certains impératifs notamment en termes de volume osseux (repéré sur les examens de radiologie). Si celui-ci s’avère insuffisant, le chirurgien sera amené à vous proposer une greffe osseuse préalable (cf. chapitre)

Enfin certaines conditions locales et générales (tabac, parodontite, bruxisme) peuvent amoindrir les chances de succès de l’implant. Votre praticien saura vous conseiller et vous orienter en fonction de votre demande.









Haut de page